Stéphane DENIZOT

Autoportrait

Nov 24, 2020/ StephanePhotographe/ in: Prise de vues/ with no comments

 

Tout le monde sait faire un « selfie » avec un téléphone porté à bout de bras. Le résultat n’est pas toujours joli ni soigné, seul change le décor. Saurez-vous faire la différence entre le selfie et l’autoportrait ? Réponse dans cet article.

 


L’autoportrait photographique

Le fait de se prendre soi même en photo est un autoportrait. A la différence du selfie, l’autoportrait suppose une certaine recherche esthétique ou artistique et créative. La prise de vue implique une mise en scène, un peu de matériel et de technique.


L’histoire attribue le premier autoportrait photographique à Robert CORNELIUS en 1839. Ce premier autoportrait  est mal cadré car l’auteur ne s’est pas bien placé sur les repères matérialisés au sol. Il faut dire qu’à cette époque le défi est de pouvoir prendre une image (et garder les yeux ouverts) avec un temps de pose très long. Plusieurs inventeurs travaillent d’arrache pied sur des procédés « maison » en vue de réduire ce temps de pose.

Aux yeux de l’histoire, Nicéphore Niepce reste le découvreur de la photographie. Un certain DAGUERRE améliora le procédé en bénéficiant du soutient de l’état. C’est ainsi que nait la photographie avec le procédé (appelé pompeusement)  le daguerréotype.

Cela nous amène à découvrir Hippolyte Bayard, un inventeur français qui a beaucoup travaillé sur son procédé pour diminuer le temps d’exposition des plaques argentiques à moins de 15 minutes. Le 7 janvier 1840 ARAGO fait don au monde de l’invention de la photographie par DAGUERRE. Hippolyte BAYARD se sentant trahi, non reconnu et non soutenu pour ses recherches décide de se mettre en scène en « noyé ». La pose figée facilitait la prise de l’image et Bayard réalisa le premier autoportrait photographique conceptuel à charge, sans se priver de décrire au dos de la photo son amertume et les raisons de cette démarche accusatrice.

Cette image restera célèbre pour son contenu. Sans aller aussi loin, la vocation de l’autoportrait propose de réfléchir pour exprimer un sentiment ou raconter une histoire. Si vous parcourrez le Web vous trouverez des autoportraits délirants, surprenant ou « autobiographiques ». Pour les meilleurs, on y retrouve, comme tout travail photographique, la composition et la lumière.

Le matériel

Rien de bien compliqué pour réaliser un autoportrait, calez votre appareil sur un support, activez le retardateur et placez-vous à l’endroit souhaité.

Pour plus d’aisance, fixez votre appareil sur un trépied et utilisez une télécommande (filaire ou radio…) ou un dispositif de commande sans fil (wifi ou autre).

Côté cadrage le contrôle via un écran orientable vers l’avant ou une application pour smartphone  facilite le travail.

Pour la lumière travaillez comme pour un portrait en utilisant au besoin un réflecteur.

mon premier autoportrait

« Dans le miroir » mon premier autoportrait

Mon autoportrait

Mon autoportrait revisité près de 40 ans après

Conseils pour se photographier
  • Commencez par réfléchir à la mise en scène et à ce que vous voulez montrer ou exprimer : l’ambiance, les sentiments, l’action ou le contexte.
  • L’idée qu’un autoportrait doit nécessairement montrer le visage n’est pas une obligation.
  • Toutes les techniques de prise de vue peuvent être utilisées : la pose longue et les flous de mouvement ou de bougé, par exemple.
  • Trouvez un angle de prise de vue original.
  • Travaillez votre lumière.
  • Dévoilez votre personnalité, votre passion, votre métier ou montrez votre créativité.
  • Tentez le noir et blanc.
  • Ne soyez pas « uniquement » narcissique !
autoportrait

Autoportrait en studio

L’autoportrait ne nécessite pas de diriger son modèle et il n’est nécessaire d’obtenir une autorisation de publication ce qui rend l’exercice facile et plaisant.

L’autoportrait est un terrain de jeu divertissant et un exercice photographique à la fois ludique et artistique pour tous, jeunes ou (beaucoup) moins jeunes.

 

Comments 0

Laisser un commentaire