Stéphane DENIZOT

La photo panoramique

Mar 21, 2020/ StephanePhotographe/ in: Prise de vues/ with Comments are off for this post

Appareil photo pour la prise de vueLa plupart des appareils numériques embarquent une application capable de réaliser un panoramique à main levée. Sans même avoir besoin de déclencher plusieurs fois l’appareil, suivez la trajectoire indiquée à l’écran et attendez pour voir le résultat. Pour autant, l’image panoramique n’est pas un simple gadget pour réaliser une photo construite à la « va-vite ». La technique de la photographie panoramique qu’elle soit simple ou  sophistiquée demande tout de même un peu d’attention.


La photo panoramique

LA PHOTOGRAPHIE PANORAMIQUE

Penser et voir en panoramique

Si techniquement la photographie panoramique est accessible au plus grand nombre, c’est dans sa conception qu’est l’originalité. Oublions ici les points forts et la règle des tiers. La longueur du panoramique conditionne sa composition équilibrée ou non. La photographie panoramique n’est pas une photographie comme les autres. Telle que nous la définirons ici, c’est une image qu’on aurait pu englober dans une seule prise de vue, en un seul champ. C’est un peu comme si nous étions obliger de tourner la tête pour apprécier l’étendue de la scène à photographier.

Penser « panoramique » c’est définir un point d’entrée et à un point de sortie. Ainsi délimitée, l’image panoramique se construit à l’intérieur de ce cadre particulier. A propos du format on considère qu’une photo est panoramique à partir du ratio 1/3 (trois fois plus longue que haute). Pensez donc qu’une image de 30 cm de haut peut dépasser les 1 m de long !

Pano par recadrage

Vous pouvez changer le ratio d’une image en la recadrant simplement. C’est là une solution de facilité qui ne vous apportera pas la véritable vision panoramique de la scène photographiée. Vous vous contentez de retailler une image dans un champ visuel classique, même avec un grand angle.

Pano automatique

La fonction panoramique embarquée sur la plupart des appareils est plutôt pertinente. Pas besoin de technique particulière, activez cette fonction et l’appareil se charge de tout. Activez la fonction panorama et suivez le guide de prise de vues affiché à l’écran et le tour est joué pour obtenir une image au format JPEG prête à l’emploi.

Pano manuel

Assembler soi même des images n’est pas si difficile que cela. Les logiciels, gratuits ou payants, sont accessibles. Les fonctions évoluées sont plus ardues à saisir mais il est parfois possible de choisir le mode de projection ou de définir les points d’assemblage. L’avantage est de disposer d’un fichier en ultra haute définition. La définition maximale sera obtenue avec un cadrage vertical et en chevauchant les prise d’au moins 1/3 pour obtenir de bons raccords avec le logiciel d’assemblage.

Si la plupart des logiciels sont capables d’équilibrer les tonalités des différentes vues, la réalisation d’un panoramique manuel passe par la désactivation des automatismes. Lors de la réalisation du panoramique, il n’est pas rare de rencontrer diverses situations d’éclairage ou de couleurs mieux vaut donc choisir le mode M (exposition), régler la balance des blancs, débrayer l’AF et travailler en RAW pour de meilleurs résultats.

Une ouverture à F/8 permettra d’éviter le vignetage éventuel de l’objectif. La distorsion sera limitée en utilisant un objectif d’une focale de 35 mm, asphérique de préférence.

L’usage du filtre polarisant est rendu difficile en raison de la variation obtenu dans le ciel et sur es sujets selon l’éclairage. Le pare-soleil reste quasi indispensable.

A main levée, la principale difficulté reste de conserver l’horizontalité des prises de vues. L’horizon virtuel peut ou le trépied peuvent aider à la prise de vues. A défaut les images pourront connaître de légers décalages et un plus fort recadrage dans le sens vertical lors de l’assemblage.

Pano en mode expert

S’il existe quelques appareils spécialement conçus pour réaliser des images panoramiques le recours à la tête panoramique fixée sur un trépied et calée à l’horizontal reste la solution privilégiée.

L’utilisation d’une tête panoramique permet d’axer la rotation autour du point nodal de l’appareil afin d’obtenir des raccords parfaits. Cela reste nécessaire pour l’architecture, les intérieurs et des images avec des avants plans.

Le point nodal, késako ?

Le point nodal est un axe optique de rotation qui délivre la même image quelque soit l’angle d’inclinaison. Il dépend du boîtier, de l’optique et de sa focale.

Pour trouver le point nodal il faut réaliser des essais en respectant les point suivants :

  • Placer l’appareil à l’horizontal
  • Aligner l’axe optique sur le point de rotation de la rotule.
  • Décaler longitudinalement le bloc appareil photo et objectif.

Il est possible de trouver le point nodal d’un système photographique de façon empirique et par tâtonnement. Pour  cela, il suffit de photographier deux repères verticaux légèrement décalés. En effectuant une prise à droite et à gauche l’écart entre les deux repères doit être constant.

La rotation

S’il existe des dispositifs motorisés pour réaliser les prises de vues en rotation, le recours à une base de rotule graduée peut aider à obtenir les chevauchements souhaités.

L’assemblage

Ici tout va dépendre du logiciel utilisé. L’assemblage peut être automatique sans intervention du photographe ou entièrement paramétrable avec l’ajustement manuel des points de contrôle. Le taux de recouvrement de chaque image garantit un bon calcul pour l’assemblage du panorama. Il convient toute fois de vérifier certains points en présence de motifs géométriques par exemple.

La méthode de projection choisie modifie l’aspect de la photo. C’est la projection Mercator  qui est généralement  adaptée suivie de la projection cylindrique qui étire la perspective.

Les limitations de la photo panoramique

La mise en oeuvre d’une photo panoramique suppose que les éléments photographiés soient statiques. Certains sujets ne conviennent pas à ce genre d’exercice comme un paysage avec des éoliennes en état de marche, des arbres feuillus ou la mer avec grand vent.

L’image 360°

L’image 360° permet d’ajuster des projections sphériques comme l’effet mini planète ou d’animer des visites virtuelles. Ces techniques offrent de nouvelles perspectives et déclinaisons à la photographie panoramique.

Comments 0