Stéphane DENIZOT

C’est l’hiver, sortez votre appareil !

Jan 10, 2020/ StephanePhotographe/ in: Prise de vues/ with Comments are off for this post

La période hivernale est un moment creux pour la plupart des photographes. Affalés dans un canapé bien au chaud la fainéantise gagne du terrain. L’appareil dort au fond du fourre-tout, batteries à plat, carte mémoire vidée. Il est temps de se ressaisir et d’aller voir dehors ce qu’il se passe, quitte à braver le froid.


C'est l'hiver sortez votre appareil photo

C’est l’hiver : sortez votre appareil !

Pour réussir ses photos hivernales, il faut savoir tirer partie de la saison. Avec de courtes durées d’ensoleillement les levers et les couchers de soleil sont facilement accessibles, pas besoin de se lever tôt ou de se coucher tard !

La lumière

Elle est blafarde, diffuse, bleutée ? C’est le moment de réaliser des ambiances au bord de l’eau ou en sous-bois. La brume et le brouillard givrant donnera des effets intéressant pour les paysages avec une ambiance nostalgique.

Il fait soleil : Tentez le contre-jour, la trajectoire du soleil étant plus basse réalisez des transparences ou des silhouettes à travers le soleil, ajustez votre exposition en conséquence, en sous exposant de -1, -2 IL ou parfois plus.

La neige, la glace et le givre

Il a neigé ? Profitez d’un saupoudrage pour réaliser des images de paysages avec de la texture. Selon vos envies, traitez la avec un beau noir et blanc qui renforcera la texture.N’ayez pas peur de monter en ISO car le bruit fera apparaître une granulation intéressante.

En plein soleil n’oubliez pas de surexposer pour bien traduire la blancheur de la neige. Profitez des creux et des bosses pour révéler la fine texture de la poudreuse. Vous pouvez aussi préférer cette saison pour vous exercer à la photographie de ski : alpin ou de saut.

Il gèle ? Le givre donne un aspect original à toute chose. Il se dépose facilement sur les objets naturels : fougères fanées ou feuilles mortes.

Au bord du lac, de l’étang ou d’une rivière, la glace emprisonne facilement des bulles de méthane et les végétaux. Elle forme des stalactites, des ronds, des fissures. Promenez vous au bord de l’eau par grand froid pour chercher des détails. Posez un récipient rempli d’eau sur le bord de fenêtre durant la nuit et photographiez les bulles d’air. Vous pourrez pulvériser de l’eau sur des fleurs ou des objets. Par grand froid, certains photographes ont obtenus des images originales avec des bulles de savon entrain de geler.

Arbres dénudés

Profitez d’une balade en forêt pour saisir les silhouettes des arbres, les branchages squelettiques, les houppes ou les cimes dépourvus de feuilles..

Trouvez de beaux arbres. Pour l’image ci-dessous l’hiver est la saison idéale pour photographier un « Faux de Verzy » dans le parc naturel de la montagne de Reims, le tronc n’étant pas caché par les feuilles.

Feuilles ou fruits ratatinés

Pas besoin d’aller très loin pour trouver matière à photographier des fruits ratatinés par le gel, le jardin est un terrain de jeu pour qui sait regarder et tirer profit de la lumière.

Bourgeons

On dit que l’hiver est une saison morte. Il y a pourtant de la vie. Les arbres ne connaissent qu’un temps de repos relatif et déjà les premiers bourgeons se développent : ci-dessous un Hêtre, avec ses bourgeons alternés.

L’animalier

L’hiver est une période difficile pour les animaux, surtout par grand froid. C’est l’occasion de s’initier à la photo d’oiseaux en entretenant une mangeoire hivernale pour allier l’observation ornithologique et la photo animalière.

Dans la région Grand-Est, au lac du Der Chantecoq et ailleurs c’est l’occasion de rencontrer des oiseaux migrateurs comme la Grue cendrée. D’autres animaux comme les mammifères se montrent parfois plus volontiers en plein jour à la recherche de nourriture, comme le renard ou le sanglier. L’observateur attentif pourra traquer la blanche hermine.

renard en hiver

Premières fleurs

A la fin de l’hiver, les premières fleurs font leur apparition comme le célébré et l’incontournable Perce-neige. Munissez-vous d’une petite bâche pour vous allonger et « faire corps » avec votre sujet,les sensations sont garanties.

Encore quels conseils avant de partir sur le terrain :
  • Charger vos batteries à bloc car celles-ci perdent de l’énergie par grand froid. Maintenez-les à température modérée dans une poche intérieure de votre veste. Pensez que votre appareil est plus gourmand si vous utilisez l’autofocus, la stabilisation et l’écran.
  • Évitez les changements brusques de température pour le matériel afin d’éviter la condensation. Une fois rentré laisser votre appareil se réchauffer avant de mettre les caches et de le ranger au placard.
  • Utilisez des gants appropriés à la photographie.
Le studio

Il pleut ? Profitez du mauvais temps pour installer un mini studio au bord de la fenêtre (de préférence orientée au sud). Ouvrez vos rideaux et shooter bien au chaud des objets du quotidien. Utilisez un réflecteur blanc ou argenté si la lumière manque. Imaginez des choses simples sans négliger la composition et calez votre appareil sur un trépied.

C’est l’hiver, profitez-en !

Comments 0